International Kikadi Federation | L’histoire du kikadi
181
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-181,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

L’HISTOIRE DU KIKADI

Le KIKADI est né dans le Tarn au début du XIè siècle. À l’origine, il était joué à la fin de soirées très arrosées dans toutes les tavernes du département. Les experts en datation semblent penser que la première partie de KIKADI – qui à l’époque s’appelait le Quiqadit –  s’est jouée dans la Taverne du Sanglier à Galhac sur les rives du Tarn. Cette cité, très portée sur la poterie, est devenue Gaillac et abrite de nos jours le siège international de l’IKF, son académie de formation des juges et arbitres, et sa boutique de souvenirs.

Pendant quelques décennies, ce jeu de taverne prend de l’ampleur. Puis en 1715, à la mort du Roi Soleil, les joueurs décident d’arrêter de jouer, façon pour eux de rendre hommage à Louis XIV. Malgré quelques tentatives dans les années 1980, le KIKADI ne retrouve une seconde jeunesse qu’à la fin du mois d’août 2014 sous l’impulsion d’Adrien Aigoin.

Après des fêtes de Bayonne un peu arrosées, le jeune – mais déjà talentueux- Adrien cherche un jeu à proposer pour l’émission phare de RMC qu’il produit l’après-midi avant l’émission littéraire et culturelle de Luis Fernandez. Cette émission c’est le Super Moscato Show ! Le « Club Omnisports de RMC » sera l’hôte de ce jeu exceptionnel qui a germé dans l’esprit vif de Sieur Aigoin.

Notre sport trouve immédiatement sa place dans l’émission et devient très vite une référence. Il est déplacé à la fin de chaque émission, Adrien Aigoin étant conseillé par Pierre Dorian de faire du KIKADI le point d’orgue de chaque émission du Super Moscato Show. Pierre Dorian (from Montmartre) est l’animateur emblématique du SMS et une fois de plus, il démontre qu’il a du nez (vous l’avez ?) puisque le KIKADI devient le rendez-vous sportif de la fin de l’après-midi, il fait même très souvent l’objet de son propre podcast, privilège rare pour un segment d’émission.

Lors des premiers mois, Vincent Moscato et Éric Di Meco font très souvent équipe avec des résultats mitigés.

Puis avec le temps, Vincent et Éric sont systématiquement opposés et le KIKADI devient légendaire. Il s’adapte même à l’actualité ou au thème de l’émission. Ainsi, pendant la Coupe du Monde de Rugby 2015, il n’est pratiqué que par d’anciens rugbymen – le niveau général s’en ressent d’ailleurs – pour le plus grand bonheur des Serge Simon et des Thomas Lombard qui remplacent Éric Di Meco pour donner la fessée à Vincent Moscato. À la rentrée de Janvier 2016, Adrien Aigoin fait évoluer le jeu en étroite concertation avec l’IKF et il crée la « Question BFM ». Le principe est simple, une question hors-sport, chaque jour pour vérifier que les joueurs s’informent de la marche du monde.

 

Le KIKADI s’est imposé comme un sport mondial, très souvent copié. Récemment, lors des JO 2016 de Rio, Gilbert Brisbois, pourtant ami de l’International Kikadi Federation, prendra quelques libertés avec notre instance en organisant un KIKADI sauvage en plein coeur de la nuit. Devant la réaction mesurée mais ferme de l’IKF accompagnée par les protestations d’un nombre important de pratiquants à travers le monde, Gilbert présentera ses excuses et inventera le « Olympic Night Quizz ». Nous souhaitons longue vie à ce sport.

Longue vie au Kikadi !