International Kikadi Federation | MARS 2020 : LE POINT SUR LA RACE TO GAILLAC
5272
post-template-default,single,single-post,postid-5272,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

MARS 2020 : LE POINT SUR LA RACE TO GAILLAC

Avant de commencer à parler galéjade, soyons sérieux 2 minutes. On tire notre chapeau à tout le personnel soignant de France et de Navarre, mais qui ne peut faire son boulot correctement que si nous ne respectons qu’une, et une seule règle : RESTER CHEZ NOUS. On vous implore donc les types, suivez cette recommandation à la lettre. Ne partez pas en vacances (même si avec les beaux jours la tentation est grande), et ne sortez que pour le nécessaire : faire vos courses, prendre soin des personnes vulnérables, problème de santé, ou simplement pour aller bosser si vous ne pouvez pas le faire de chez vous. Allez, maintenant place à ce que vous attendez tous : le classement de la Race to Gaillac du mois de mars. Et vous commencez à en avoir l’habitude, on ne parle pas d’un petit jeu d’une émission mono-sport de notre radio préférée, on parle d’un vrai classement qui vous donnera tout au long de la saison une photographie instantanée des performances des stars de notre sport !

Des athlètes d’un fort beau gabarit…

« Un coup de barre ? Mars et ça repart ! »

À dire vrai, on est un peu chafouins, les types. Il en est encore parmi vous qui ne savent pas ce qu’est l’IPD. Oui Julien Landry, on parle de toi ! Mais tu ne dois pas être le seul, alors une nouvelle fois, on vous rappelle ce qu’est cet indice de mesure de la performance kikadienne.

« Ah que coucou, mon IPD ! »

L’IPD (Indice de Prépondérabilité et Décisivité) est une combinaison assez complexe de performances individuelles qui permet de mesurer, le plus humblement et le plus honnêtement possible sur une échelle allant de Jérôme Thomas (0) à Sophie Kamoun (20), l’importance d’une victoire associée au poids du joueur dans le résultat obtenu. Calculé grâce aux technologies les plus avancées mises en oeuvre par notre partenaire « Big Data » @OptaDelmasIKF, cet indice est le véritable reflet de la performance de nos joueurs préférés. Pour faire simple, une victoire étriquée avec un faible écart vaudra moins qu’une bran-bran, et pour les joueurs, le nombre de réponses ou de points décisifs marqués permettra également de gonfler son IPD (et pour certains, ça leur fera pas de mal … mais on diverge en un seul mot). En revanche, il a fallu répartir les joueurs sur 2 classements, « Légendes » et « Développement », afin de tenir compte du nombre de participations dans la saison.

  • Ligue « Légendes »

On ne le dira jamais assez : il ne faut pas tirer sur l’ambulance, surtout quand elle est à terre. Tous les joueurs devraient se répéter ce mantra avant de jouer un match de Kikadi, sinon ils vont au devant de grandes déconvenues …

Le taulier du mois c’est Éric Di Meco ! Et dire qu’il a mis une fessée à ses adversaires serait en-dessous de la réalité ! 2 Grands Chelems, 4 Balles de Match et 2 Golden Carottes : le marseillais n’a laissé que des miettes à ses poursuivants. 62% de victoire et 2,9 rép/match plus loin, Éric est de retour aux affaires et fait un solide leader avec un IPD de 14,3 !

Pierre Dorian n’a rien pu faire face à la furia marseillaise, malgré des performances somme toute de haute volée : 73% de victoire et plus de 3 rép/match, 2 Balle de Match et 1 Golden Carotte, c’est peut-être lui qui a poussé Éric à aller chercher au plus profond de lui-même des ressources enfouies depuis plusieurs années (on vous voit venir, mais on parle bien de performances au Kikadi, hein …).

Maryse Éwanjé-Épée se retrouve de nouveau à la 3è place comme le mois dernier, malgré une légère baisse de ses performances : plus d’1 victoire sur 2 malgré tout, mais encore moins d’1 rép/match.

Au classement général (cliquez pour agrandir) :

L’avance de Pierre fond comme neige au soleil, et si Éric multiplie les Grands Chelems comme Jésus les petits pains, on s’apprête à vivre une fin de saison mémorable ! Maryse pourrait bien bouleverser le haut du classement et se retrouver sur le podium à 3, si Vincent se laisse aller comme lors de ces 8 derniers mois … Quant à Denis : bah Denis, quoi !

  • Ligue « Développement »

Seuls Stephen Brun et Christophe Dugarry ont pris part aux matchs comptant pour la Ligue Développement, et force est de constater que les fortunes sont diverses. Le Giraffon n’a joué qu’une seule fois, mais quelle perf : 1 victoire, 4 réponses, et 1 Fanny infligée à ses adversaires. un bien bel exemple de réalisme offensif ! Christophe, de son côté, ne totalise que 33% de victoire, mais surtout 1 demie rép/match ce qui est bien trop peu pour prétendre aux places d’honneur. Voici le classement de mars (cliquez pour agrandir) :

Au classement général (cliquez pour agrandir) :

Le trio de tête composé de Bernard LaporteAdrien Aigoin et Richard Pool-Jones est toujours en place, mais achtung minnen ! Stephen risque bien de gagner au grand loto de la vie, et de coiffer l’english au poteau.

 

On se donne rendez-vous le mois prochain pour la suite de la Race to Gaillac édition 2019/2020 !!!

Pour le Board de l’IKF, notre spécialiste R2G, @MoscatoKiKaDi.

 

Vive le KiKaDi ! Vive la France ! Vive le Général ! Envoyez la Marseillaise !