International Kikadi Federation | FÉVRIER 2020 : LE POINT SUR LA RACE TO GAILLAC
5092
post-template-default,single,single-post,postid-5092,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

FÉVRIER 2020 : LE POINT SUR LA RACE TO GAILLAC

AVERTISSEMENT : si vous lisez cet article, vous serez automatiquement immunisé contre le Coronavirus COVID-19. Nos ligues européennes et asiatiques n’étant pas présentes dans ce classement, aucun risque de propagation (on a bien croisé 2-3 italiennes à l’apéro, mais elles n’ont pas eu le temps de tousser, si vous voyez ce que je veux dire …). Voici donc le classement de la Race to Gaillac du mois de février, et vous commencez à en avoir l’habitude, on ne parle pas d’un petit jeu d’une émission mono-sport de notre radio préférée, on parle d’un vrai classement qui vous donnera tout au long de la saison une photographie instantanée des performances des stars de notre sport !

Des athlètes d’un fort beau gabarit…

« C’était le mois de février … ton ventre était bien rond … »

La Race to Gaillac 2.0, si chère à Vincent, est beaucoup plus étoffée que la précédente version, car il faut l’avouer, les performances individuelles n’étaient pas suffisamment mises en avant. Et dans le cadre d’un classement individuel, avouez que ça fait pas la rue Michel ! La grosse commission « Lois du jeu & point de croix oblique montant » ayant statué, c’est l’IPD qui servira dorénavant à classer les performances des stars de notre sport.

« Ah que coucou, mon IPD ! »

Pour rappel, l’IPD (Indice de Prépondérabilité et Décisivité) est une combinaison assez complexe de performances individuelles qui permet de mesurer, le plus humblement et le plus honnêtement possible sur une échelle allant de Jérôme Thomas (0) à Sophie Kamoun (20), l’importance d’une victoire associée au poids du joueur dans le résultat obtenu. Calculé grâce aux technologies les plus avancées mises en oeuvre par notre partenaire « Big Data » @OptaDelmasIKF, cet indice est le véritable reflet de la performance de nos joueurs préférés. Pour faire simple, une victoire étriquée avec un faible écart vaudra moins qu’une bran-bran, et pour les joueurs, le nombre de réponses ou de points décisifs marqués permettra également de gonfler son IPD (et pour certains, ça leur fera pas de mal … mais on diverge en un seul mot). En revanche, il a fallu répartir les joueurs sur 2 classements, « Légendes » et « Développement », afin de tenir compte du nombre de participations dans la saison.

  • Ligue « Légendes »

Le mois de février, comme tous les mois précédents d’ailleurs, garde sa formation en 2-3 avec un binôme de leaders et un ventre mou tripartite (cliquez pour agrandir) :

Pierre Dorian occupe une nouvelle fois la tête du classement avec un IPD de 10.1, en recul par rapport au mois précédent. Avec à peine plus de 50% de victoire, le Pivert se maintient grâce à ses 3,1 rép./match, sa Golden et la Décima marquée avec Éric. 3 petits bonus défensifs viennent compléter sa moisson de scores annexes, mais l’arbre ne cache pas facilement la forêt : muscle ton jeu Pierrot, sinon tu vas au devant de grandes déconvenues !

Éric Di Meco s’y fille derrière (et sans arrière pensée) avec un IPD de 9.5, luis aussi en baisse d’1pt par rapport à sa précédente marque. 1 victoire sur 2, 3,1 rép./match, ses performances sont de bonne facture (hors taxes, hé bissûr) mais mois décisives que le Leader.

En troisième place, c’est Maryse Éwanjé-Épée qui s’extirpe du ventre mou avec un IPD de 6.9. Tenez vous bien (mieux que ça, vous allez voir), la Spoumante possède le meilleur pourcentage de victoire du mois (60% en 15 participations, autant que Pierre et Éric) ! Malgré une petite Golden, force est de constater que Maryse marque très peu pendant ses matchs (1,5 réponse en moyenne), s’en remettant souvent à ses associations avec Éric pour performer.

Au classement général (cliquez pour agrandir) :

Pas de changement au classement, mais on constate une baisse générale du niveau des participants. Et là nous nous devons, en tant que seule Institution au monde (si si) à régir un sport majeur, de tirer la sonnette d’alarme. Que vont penser les enfants quand ils vont voir que leurs stars préférées se la coulent douce sous les projecteurs du Kikadi ? Est-ce que vous croyez, Messieurs et Dames, que la relève va pointer le bout de son nez avec une envie frénétique de vous massacrer ? Et bien non … pourquoi tirer sur l’ambulance quand elle est à terre, on vous le demande ? Le Kikadi n’est pas un sport de gauche, macarel di diou ! Alors réveillez-vous, transcendez-vous, et allez nous chercher des performances un peu plus près des étoiles (calme-toi, Émile) !

  • Ligue « Développement »

3 représentants se sont écharpés sur les stades du Kikadi Développement ce mois-ci, par le truchement des vacances scolaires. Adrien et Stephen ont bien sorti leur (petite) épingle du jeu, avec des IPD respectifs de 10.0 et 9.0. Un nombre de réponses par match satisfaisant pour ces 2 joueurs, bravo messieurs ! En revanche, pour la petite Sarah, miskina c’est pas Constantinople … sans ce maigre bonus défensif, on avait droit à la bubulle à Pitko (cliquez pour agrandir) :

Au classement général (cliquez pour agrandir) :

Bernard Laporte est toujours en tête, et ça va être ainsi jusqu’à la fin car on ne voit personne capable de fournir une performance à la hauteur de celle du Président de la FFR.

Adrien Aigoin, malgré sa belle performance, n’est plus invaincu et laisse cet honneur à ses camarades de podium.

Richard Pool-Jones, le vainqueur du grand loto de la vie, conserve sa 3è place. Seul joueur encore invaincu avec Bernard, il peut néanmoins se faire rattraper par Stephen si celui-ci continue sur sa lancée.

On notera également, et c’est assez inhabituel pour le signaler, que les auditeurs n’ont pas la parole, mais ont choisi leur camp : les auditeurs de Vincent mettent une fessée à leurs adversaires, et ça fait plusieurs mois que ça dure… Pour une fois, on est chounard !

On se donne rendez-vous le mois prochain pour la suite de la Race to Gaillac édition 2019/2020 !!!

Pour le Board de l’IKF, notre spécialiste R2G, @MoscatoKiKaDi.

Vive le KiKaDi, vive la France, vive le Général ! Envoyez la Marseillaise !